Etre chair, résidence de création aux côtés de l’équipe de la blanchisserie et service des soins palliatifs de l’hôpital Saint-André du CHU-Bordeaux, dans le cadre du dispositif Culture - Santé soutenu par le ministère de la Culture - DRAC / ARS / Région Nouvelle-Aquitaine et par le mécénat de la Ligue de la lutte contre le cancer, en association avec Virginie Linxe, scénographe.

 

Fraîchement sorti de la blanchisserie, objet de médiation entre soignant·e·s et soigné·e·s, le drap protège, dénude, enveloppe une intimité. Il est la couverture d’une journée ou la protection de plusieurs jours, un réceptacle de nos résidus corporels et de nos fragiles humanités. En décembre dernier, j’ai pu suivre ses différents parcours, observer les travailleur·euses du monde du soin - aides soignant·e·s et infirmier·ères, buandier·ères -, leurs mouvements, les interactions qui existent entre soignant.e.s, et avec les patient·e·s, écouter leur parole.

De cette expérience, j’éprouve un immense sentiment de gratitude, de reconnaissance et de joie face à leur bienveillance, leur humilité, leur confiance, et au partage de leur histoire et de leur parcours de vie.

Par une exploration du cheminement du drap et une découverte des gestes du quotidien de ces professionnel·les du monde du soin, j’entame à présent un travail de traitement d’images. Celui-ci sera étoffé par un travail d’écriture et d’expérimentations textiles - grâce à la récolte d’une quinzaine de kilos des différents types de linges présents à l’hôpital - qui rendront compte de ces incroyables rencontres.

- résidence du 27/11/23 au 06/12/23 -

Service !, résidence artistique au B&B de Saint-Sébastien-sur-Loire, portée par les Moulins de Paillard, centre d’arts contemporains et résidence, et soutenue par le ministère de la Culture-Drac des Pays de la Loire via le dispositif Résidence artistique en entreprise.

Ce sont aussi des rencontres que j’ai initiées la semaine dernière à l’hôtel B&B de Saint-Sébastien-sur-Loire. En observant de nouveau les différents cheminements du drap, cette fois-ci dans un nouvel environnement, de la lingerie au chariot de ménage, des couloirs jusqu’à la chambre d’hôtel, c’est le quotidien de trois femmes de chambre que je suivrai, leurs témoignages et récits que je tenterai de recueillir, leur travail que je m’attellerai à valoriser par une mise en lumière de leurs gestes protocolaires liés au linge.

- résidence du 02/01/24 au 09/03/24 -

 Ces deux résidences donneront lieu à deux expositions prévues pour le printemps 2024. 

Durant trois mois, avec l’équipe de La Source Garouste - La Guéroulde, j’aurai le plaisir de proposer des ateliers tous les mercredis à deux groupes d’enfants et de jeunes de proximité et de mixité sociale, pour certain·es suivies par des travailleur·euses sociaux·ales. Entre photo et mouvement, image et tissu, matières visuelles et gestuelles, nous tenterons avec les enfants et jeunes, de «revêtir notre image». En parallèle, grâce à la mise à disposition d’un atelier de travail, je me consacrerai à ma recherche* et à ma création, notamment issue des deux projets précédents.

Au printemps 2023, j’ai été invitée à rejoindre la commission de photographes pour organiser Les journées de la photographie à Nantes portées par le Centre Claude Cahun qui se dérouleront du 07 au 10 février 2024. Le jeudi 8 février, j’animerai notamment une journée de rencontre entre photographes, temps de réflexion pour favoriser la mise en réseau des photographes et le partage d’expériences, de besoins et de revendications.

- *résidence du 09/01/24 au 28/03/24, vernissage/restitution du travail des enfants avec les familles prévu le 27/03, vernissage du travail de recherche artistique ouvert au public le 28/03 -